Attentats du 13 novembre 2015 Paris

COMMUNIQUE DE PRESSE

« J’éprouve un sentiment d’horreur d’effroi et j’exprime mon indignation, face à la barbarie qui vient de se produire à Paris au cœur de notre pays.

Par ces cibles multiples qui ont été atteintes cette nuit, c’est un symbole qui est touché, celui de la vie sociale. » réagit Damien Meslot Député-maire de Belfort.

« Je veux avant tout exprimer ma solidarité et ma compassion, aux victimes, leurs familles et leurs proches. Il faut éviter que la peur s’installe et être à la hauteur de toutes les circonstances, de ne pas créer des divisions inutiles. Il faut cesser toute forme d’angélisme en la matière devant les menaces. Face à la terreur, la France doit faire le travail que les citoyens attendent : les protéger et éradiquer ces groupes qui nous menacent.

Il faut garder son sang froid et réagir avec détermination. Aucune mesure ne pourra être efficace à 100% face a des gens qui sont prêts à se faire sauter pour perpétrer les attentats. La meilleure réponse c’est la République et la cohésion nationale. La terreur ne doit pas nous faire courber l’échine.

C’est la devise républicaine qui est attaquée mais comme en janvier, toutes les composantes de la Nation doivent s’unir pour faire face au danger. C’est la Nation qui doit combattre la terreur », conclut-il.

 

Journée nationale d’action : Faisons cause commune le 19 septembre 2015

L’Etat a décidé de réduire de 30% les dotations accordées jusque-là aux communes et intercommunalités pour assurer leurs missions.
Cette baisse massive est sans précédent et concerne chaque commune ou intercommunalité, chaque habitant, sans exception. La Ville de Belfort a participé à la journée d’action nationale lancée à l’appel de l’AMF du 19 septembre 2014.

La situation est limpi­de : les mairies seront obli­gées d’agir sur les impôts locaux pour soutenir les in­vestissements, face au dé­sengagement de l’État. Im­pôts, locaux et fonciers, qui ont déjà considérablement augmenté depuis cinq ans. À Belfort je m’y oppose.

communes en danger